Appel à projetDécrochage   scolaire,   absentéisme,   homeschooling…  :   les   refus   d’école   interrogent   de   façon  pressante  le  monde  éducatif  contemporain.  Le  colloque  s’intéressera  quant  à  lui  à   la   profondeur   historique   du   phénomène,   à   la   multiplicité   de   ses   formes,   de   ses   justifications  et  de  ses  significations  dans  le  temps.   Questionner  les  refus  d’école  en  historien,  c’est  d’abord  se  demander  si,  et  jusqu’où,  une   telle  formulation  est  fondée  en  dehors  de  l’injonction  scolaire  qui  caractérise  notre  type 

de  société,  dans  la  mesure  où  c’est  sur  fond  de  cette  injonction  que  les  conduites  de  refus   ou  les  contestations  diverses  de  la  forme  scolaire  prennent  sens  aujourd’hui.  En  quel   sens   parler   de   «  refus   d’école  »   avant   l’obligation   d’instruction ?   Voire   avant   la   généralisation   d’une   scolarité  prolongée  pour  toute  une  classe  d’âge ?   De   telles   interrogations  ouvrent  vers  la  possibilité  d’études  non  limitées  au  moment  «  moderne  »   (XIXe-­‐XXe  siècles)  du  projet  de  scolarisation.    Les   travaux   du   colloque   s’organiseront   autour   de   quatre   thématiques,   susceptibles   d’être  étudiées  selon  des  approches  locales,  nationales  ou  internationales : 

  • Les   résistances   à   l’offre   de   scolarisation.   Dans   ce   cadre,   pourront   être   notamment  abordés  les  débats  relatifs  à  l’obligation  d’instruction  ou  encore  les   obstacles  rencontrées  auprès  des  familles  ou  des  autorités  locales,  avant  même   l’obligation,  par  les  diverses  politiques  d’incitation  scolaire  ou  les  mouvements   philanthropiques,   religieux,   etc.     Pourront   également   être   étudiées,   pour   des   périodes  plus  récentes,  les  résistances  à  la  prolongation  de  la  scolarité  au-­‐delà  de   l’obligation  scolaire. 

  • Les  refus  de  la  forme  scolaire.  Le  refus  d’école  n’est  pas  nécessairement  un  refus  du  principe  de  la  scolarisation.  Il  peut  être  aussi  le  refus  de  l’école  telle   qu’elle  est  et  se  traduire  alors,  paradoxalement,  par  la  création  d’écoles  ou  de   dispositifs  éducatifs  alternatifs  ou  par  des  pratiques  autodidactiques. 

  • Les  refus  individuels.  Quelles  ont  été  les  formes  historiques  correspondant  à   l’absentéisme   contemporain ?   Quelles   en   furent   les   motivations   individuelles ?  Pourra   aussi   prendre   place   dans   cette   thématique   une   histoire     des   interprétations  psychologiques  du  refus  d’école  ou  par  les  enseignants 

  • Les  refusés  d’école.  L’histoire  des  refus  d’école  n’est  pas  seulement  l’histoire  de   ceux  (individus,  familles,  groupes,  mouvements….)  qui  refusent  l’école.  Elle  est   aussi  celle  de  l’école  qui  refuse  certains  types  d’élèves  :  l’histoire  des  exclus,  ou   encore  par  exemple,  celle  des  rapports  entre  l’école  et  les  différentes  institutions   ou   organismes   accueillant   des   enfants   jugés   non   scolarisables   (anormaux,   délinquants,  etc.).     

Toutes les communications auront lieu en séance plénière.           

Les propositions de communications feront 1500 signes. 

Elles seront explicitement rattachées à une des quatre thématiques. 

Elles devront précisément indiquer les bornes historiques de leur objet et mentionner les sources utilisées ainsi que 3 à 5  mots-­clés.   

Elles seront adressées au plus tard le  31 octobre 2016 simultanément à Pierre Kahn (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) et à l’adresse de l’association (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Comité d’organisation   Dominique BRET (Université Paris 4), Pierre KAHN (Université de Caen Basse-Normandie), Bruno POUCE (Université de Picardie Jules Verne), Ismaël FERHAT (Université de Picardie Jules Verne)   

Comité scientifique   En cours de constitution  

Lire la maquette