" Décomposer le savoir ou la compétence en composantes plus simples".

Enseignement explicite

Le " Réseau d'information pour la réussite éducative " (RIRE) du Quebec publie un dossier sur " L'enseignement explicite ". Dans l'un des articles présentés, Steve Bissonnette, professeur à l'Unité d'enseignement et de recherche en éducation à la Téluq (Télé-université) précise : "L’enseignant cherche à éviter l’implicite et le flou qui pourraient nuire à l’apprentissage. Pour y arriver, il ou elle met en place un ensemble de mesures de soutien aidant les élèves dans leur processus d’apprentissage. Ces mesures de soutien ou d’étayage passent par les actions de dire, de montrer et de guider les élèves dans leur apprentissage."

Pour Steve Bissonnette, il s'agit d’éviter de surcharger la mémoire de travail des élèves. "On sait maintenant, grâce aux travaux réalisés sur l’architecture cognitive, que la capacité de la mémoire de travail est limitée, de sorte que, pour faciliter l’apprentissage, il est préférable pour l’enseignant de décomposer le savoir ou la compétence à faire acquérir en composantes plus simples que les élèves apprennent progressivement".

Consulter le site